Chasseuse d’hommes Riches

femme cherche homme richeUne chasseuse d’hommes riches est tout sauf une femme passive, c’est un individu qui choisit, trie, sélectionne et conquiert ses partenaires dans le but d’en obtenir le maximum de jouissance. Elle prend donc l’initiative d’aller chercher les hommes riches qui lui plaisent le plus, et prend même parfois un malin plaisir à « attraper » des hommes qui ne seraient pas venus spontanément vers elle.

Cette pratique a toujours été mal vue et déconseillée chez les femmes; nous sommes censées nous conduire avec réserve et « résister » aux assauts du sexe opposé avant de, finalement, lui céder. Il paraît qu’ils jouissent mieux de nous comme cela. Il paraît que cela « castre » les hommes que de prendre les devants et de leur voler leur rôle de conquérants. Il paraît aussi que cela leur fait peur mais, c’est bien connu, les hommes ont peur de tout : peur de s’engager bien sûr, mais aussi de ne pas s’engager et de vieillir seul, peur de dépuceler une vierge, mais peur de tomber sur une avide de sexe et de n’être pas à la hauteur, peur des grandes femmes qui les impressionnent, mais aussi peur des petites qui s’accrochent à leurs basques, peur de tomber amoureux comme de passer pour un salaud… les trouilles masculines sont innombrables, c’est pourquoi il est bon de ne pas rentrer dans ce type de polémique avant que d’endosser notre costume de chasseresse.

Vous savez ce que vous voulez ? Vous détestez les demimesures et les indécis ? Vous êtes sans doute une chasseuse. Vous êtes de ces femmes dont la libido et le caractère ne supportent pas ce type de convenances, de ces femmes qui préfèrent prendre les devants plutôt que d’attendre patiemment qu’on leur fasse la cour. De ces femmes qui auraient été très malheureuses au xix® mais qui on la chance de voir l’ère de leur gloire briller au firmament du xxie : le siècle des hommes enfin consentants à être gibier. Il est aujourd’hui, dans les lieux publics et les transports en commun, beaucoup plus d’hommes qu’autrefois prêts à être chassés. Mais avant d’aller plus loin, il faut vous avertir que ce n’est en aucun cas « le manuel de la nymphomane ».

Pour moi, une chasseuse d’hommes riches fait toujours dans le qualitatif, pas dans le nombre. Autrement c’est une pauvre toxicomane de l’amour qui a tôt fait de devenir gibier et qui relève davantage de la thérapie que du conseil d’amie. Point n’est besoin de collectionner les trophées s’ils font piteuse figure. Les chasseuses sont une sorte de bandits d’honneur corses, pour lesquels le sang versé ne peut jamais avoir de motifs autres que la dignité familiale.

Je développerai donc dans les pages qui suivent quelques conseils visant à s’assurer la compagnie d’amants de bon niveau, compatibles avec la nature délicate et intelligente de ces femmes libres que sont les vraies chasseuses. La lectrice fera ensuite ce qu’elle veut de ma méthode : qu’elle souhaite chasser pour son seul plaisir ou pour la cause des femmes ; pour trouver un compagnon de chasse ou dénicher la perle rare… à vos fusils, pièges, filets et autres flèches !