Changement de Mode de Vie

rencontre hommes richesDevenir une chasseuse implique un changement de mode de vie, vous fréquenterez d’autres lieux que vos repaires habituels et acquerrez un tempérament plus « trempé ». C’est dire si la chasse est un sport qui forge le caractère…

Mode de vie et esprits particuliers

Les deux constantes de votre nouveau mode de vie de rencontrer hommes riches:
premièrement, vous ne demeurerez mentalement jamais au repos ; deuxièmement, vous deviendrez quelqu’un d’itinérant. L’esprit de veille. Tel un chasseur embusqué, il vous faudra être sans cesse aux aguets. Une chasseuse n’est jamais tout à fait déconnectée de ce qui se passe autour d’elle, des opportunités à saisir, des nouvelles têtes qui surgissent dans son environnement. Tout homme est une proie potentielle avant même d’être un collègue, un homme qui vous ouvre la porte ou le facteur. Une proie, vous dis-je.

La chasseuse n’est jamais vraiment au repos et ne dort que d’un œil, car son « cheptel » est toujours à renouveler. Vous vous apercevrez que les hommes sont extrêmement volatils pour la raison qu’ils se lassent vite de nous et que leur intérêt pour une femme baisse pour la plupart d’entre eux, de moitié une fois qu’ils l’ont déjà « consommée ». (Voir le chapitre consacré à la psychologie des hommes.)

De plus, rester en veille aiguise les sens. Au bout de quelques mois de cette pratique, vous vous apercevrez que vos voyages en autobus n’auront plus la même saveur, vous allez devenir une véritable « profileuse » d’hommes ; chacun d’entre eux franchissant le composteur à tickets sera jugé et jaugé par vous en moins de temps qu’il n’en faut pour le déshabiller.
L’itinérance. Parce qu’elle est une prédatrice, grande consommatrice d’hommes, une chasseuse n’officie jamais au même endroit. Oubliez les idées reçues qui encombrent les magazines et selon lesquelles seules l’université ou l’entreprise sont pourvoyeuses d’heureuses rencontres. Ayez vos lieux de chasse privilégiés, certes, mais ayez-en plusieurs. Une chasseuse passe sa journée à au moins trois ou quatre endroits différents, aussi insolites que l’église, la boulangerie, le train ou la sortie de l’école des enfants.
De plus, le fait de changer souvent de lieu de drague vous permettra de rencontrer une large palette socioculturelle d’hommes.

Cultiver une humeur égale. Vous verrez plus loin que les « prises » sont sujettes à fluctuations, à surprises, bonnes ou mauvaises. Les cyclothymiques et les émotives ne font pas de bonnes chasseuses. Car, on ne le répétera jamais assez, une chasseuse reste maître de ses émotions sinon elle perd ses proies. Vous pouvez tomber sur Hugh Grant en personne, passer une nuit de rêve dans ses bras et ne plus jamais le revoir alors qu’il vous a juré qu’il vous rappelerait le lendemain. C’est totalement normal comme situation quand on a un tant soit peu pigé la psychologie masculine. Une émotive perdra de précieuses occasions, trop occupée à se lamenter sur « ce salaud qui ne rappelle pas », elle deviendra aveugle et sourde aux éventuelles sollicitations qui pourraient advenir. Une chasseuse passe tout de suite à autre chose, mieux, une vrai pro ne fait aucun plan sur la comète, jamais, elle ne vit que l’instant et seulement l’instant.